Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Apr

Petite balade digestive

Publié par jojo

Le temps était beau, les copains du Pom se sont faits une balade hier, donc pas envies de refaire.

Pourtant je leur avais proposé une belle balade du coté de la poterie "des Frères Not" environ 120 kilomètres dans les collines du Lauragais.

 

Petite balade digestive

Sûrement fatigués par l'escalade de Montségur, ils ont préféré pour les uns rester à la maison, pour les autres les obligations professionnelles l'ont emporté sur l'envie de se faire une autre balade.

En fouillant dans mes fichiers j'ai retrouvé le parcours de la balade prévue avec Gilou, que l'on avait dû modifier, la neige nous ayant bloqué à quelques encablures du somment du Col de la Core.

Petite balade digestive
le parcours

le parcours

De bon matin je me prépare et prépare la 881, à 9h30 tout l'équipage est prêt, direction Seix où je dois récupérer mon porte-chéquier que j'ai oublié samedi à la poste.

Cette formalité effectuée je prends la route du Col de la Core, à la sortie de Seix, le panneau indique encore "Col fermé".

Bizarre la DDE aurait-elle oublié de changer le panneau, car avec les températures que l'on a vécu ces jours-ci, la congère au sommet du col a dû fondre, je verrai bien.

La 881 monte régulièrement la poignée à moitié comme dit le frangin, le rodage est terminé et je me permets quelques petites pointes de vitesse. La péteuse accélère sans problème.

Le Vallier en montant le col

Le Vallier en montant le col

J'arriverai sans encombre en haut du col, la neige a disparu et la route est libre.

Je m'arrête un moment pour reposer Titine et bader le paysage. La descente est longue jusqu'à Bordes-sur-Lez, au passage je fais un tour au Lac de Betmale. La mob ronronne toujours et la descente se passe bien. Après Castillon je tourne à gauche direction Luchon et le Portet d'Aspet.

 

Petite balade digestive

La route grimpe doucement jusqu'à Portet-d'Aspet puis se redresse sérieusement jusqu'en haut du Col.

Je ferai une pause avant d'entamer la descente qui est annoncée par les panneaux à 17% un bon test pour les freins, je m'arrête à la stèle Casardelli, jeune coureur qui s'est tué lors d'une chute dans une étape du tour.

 

Petite balade digestive
Petite balade digestive
Petite balade digestive

Après Aspet, je bifurque vers Saleich pour rejoindre Saint-Girons en passant par Francazal et Cazavet par des petites routes très sympathiques.

Petite alerte dans ces petits chemins pentus, perte de puissance, je dois donner du jarret, je soupçonne une faiblesse du joint de culasse.

Mais ensuite, dans la descente, tout semble rentré dans l'ordre, peut être les billes du vario qui se sont coincées.

J'arrive tranquille à Saint-Girons pour enfiler la route qui longe le Salat. Après Kercabanac, je pousse un peu les feux car l'orage menace sur les montagne.

Lancée à Bloc la péteuse donne tout ce qu'elle peut. Tout à coup un gros pet " Merde le joint de culasse ".

Stop obligatoire sur le bord de la route, rapide diagnostic, c'est la bougie qui s'est dévissée, arrivée au bout du filet elle n'a eu qu'une chose à faire se poser sur la culasse avec grand bruit.

Je rentrerai à Bourdax à 15h30 avec les premières gouttes de pluie.

Bonne journée de mise en jambe : 155 kilomètres, un anti-parasite à changer, les freins à réviser, la descente à 17% les a un peu malmenés, pour le reste, revoir la carburation ... un gicleur un peu plus gros peut-être, les spécialistes du Pom Mob Club sauront me dire ça.

 

 

La bougie a décidé de faire grève
La bougie a décidé de faire grève

La bougie a décidé de faire grève

Commenter cet article

Archives

À propos

Carnet de voyage : Mali, Mauritanie, Estonie, Ukraine, Tadjikistan, Russie, Mongolie, Chine, Maroc, Laos, Pologne, Lituanie, Vietnam, Cambodge, Birmanie etc.. Et bien d'autres choses